La différence entre l’adaptation et la modification.

En enseignement inclusif, l’unicité de chaque enfant est considérée. L’enseignement et l’apprentissage doit rester flexible selon les besoins uniques présents dans une salle de classe et dans une communauté scolaire. Les enseignants ont reçu des formations pour pouvoir gérer ces besoins uniques dans l’environnement de la salle de classe. Nous appelons ceci de l’enseignement différencié. Les activités d’apprentissage sont variées pour donner la chance aux élèves d’apprendre selon leur mode préférentiel. Les programmes d’études sont conçus pour aider les apprenants à atteindre leur plein potentiel au moyen d’un large éventail d’expériences d’apprentissage.

Lorsqu’un enfant est évalué comme ayant une exceptionalité ou des besoins spéciaux qui affectent son apprentissage, c’est le droit de cet enfant de profiter d’adaptations documentées. Ceci équivaut à une considération additionnelle lors de la planification de l’enseignement différencié par l’enseignant de classe (et l’enseignant-ressource). Ces adaptations sont notées sur un formulaire qui est signé par l’enseignant, la direction et les parents. Et elles tiennent compte des recommandations des spécialistes et la réalité du milieu d’apprentissage courant. Les adaptations touchent le processus d’enseignement, les évaluations et les activités d’apprentissage non pas les attentes du programme d’études régulier. 

Lorsqu’un élève a profité d’adaptations mais continu d’éprouver des difficultés, il peut être bon que les enseignants et les parents consultent l’enseignant ressource et qu’ils passent à l’étape suivante du processus, qui est la modification du programme d’études. La modification a un effet sur les résultats du programme d’études régulier car ceux-ci doivent correspondre mieux aux besoin de l’élève. Les programmes modifiés ne donnent pas droit aux mêmes crédits que les cours du programme régulier.

La décision de modifier le programme constitue une grande responsabilité pour les enseignants et aussi les parents. Cette décision se fait en suivant un modèle de collaboration-consultation où un climat de confiance est établit en reconnaissant et en valorisant les points de vue et l’expertise de chacun. Tous les membres de l’équipe agissent dans le meilleur intérêt de l’élève.