Mieux connaître le développement de l’intelligence chez l’enfant – Le rôle clé de l’inhibition cognitive

Un petit résumé d’un article d’Olivier Houdé que j’ai trouvé intéressant dans la revue Education Canada.
L’auteur parle de deux formes d’apprentissage qui utilisent deux parties différentes du cerveau: l’automatisation par la répétition et le contrôle par l’inhibition. Au début de l’apprentissage, la partie avant du cerveau est activée puisqu’il faut que le cerveau fasse un effort d’apprentissage. Lors de l’automatisation de ces apprentissages, c’est la partie arrière du cerveau qui prend le relais. La tâche devient automatique.
Dans le cas inverse, la désautomatisation, il faut apprendre à inhiber les automatismes pour changer de stratégie. C’est ce qui arrive quand l’élève a appris un concept faux qui doit être corrigé. Il y a alors un basculement de l’activité du cerveau de la partie arrière vers la partie avant pour contrôler ces automatismes. Les deux types d’apprentissages sont importants dans la vie et doivent être développés.
L’automatisme par la répétition correspond aux connaissances générales. Le contrôle par l’inhibition fait appel à l’imagination, à la capacité à changer de stratégie de raisonnement, s’adapter aux situations complexes par la flexibilité. C’est « apprendre à résister« !
Il faut donc, dans vos interventions, viser un équilibre entre l’apprentissage par automatisme et le contrôle par l’inhibition.

J’ajoute une copie de l’article ici si vous voulez le lire.

 

par adaptationcslf

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s