Mois de la sensibilisation aux allergies alimentaires

Food Allery Canada

Allergies Alimentaires Canada lance l’initiative « L’anaphylaxie : Connaissez-la. Traitez-la. ».

Afin d’en apprendre plus sur les allergies alimentaires et l’anaphylaxie, le site web offre un panoplie d’informations.

Dans la section « Connaissez-la » vous trouverez des témoignages de gens vivant avec une allergie alimentaire grave. La section « Traitez-la » offre une vidéo explicative sur l’administration de l’épinéphrine, en cas de réaction anaphylactique ainsi que d’autres témoignages.

Découvrez comment vous pouvez aider à accroître la conscientisation aux allergies alimentaires en participant à l’initiative!

« L’anaphylaxie : Connaissez-la. Traitez-la. »! Cliquez sur le lien pour en apprendre plus!

par adaptationcslf

Bienvenue à la maternelle!

Dans les prochaines semaines, les parents et leurs enfants seront invités à participer à une séance d’orientation dans leur future école.

Le programme «Bienvenue à la maternelle» est une initiative nationale offerte aux parents et leurs enfants, en français et en anglais, afin de sensibiliser à l’importance de l’apprentissage préscolaire, ainsi que de préparer les enfants à la maternelle.

Comment savoir si son enfant est prêt pour la maternelle?

L’ergothérapeute Josiane Caron Santha vous propose une grille d’observation des habiletés pour les enfants du préscolaire, qui vise à aider les parents voulant s’informer sur les forces et défis de leur enfant, en vue de son entrée en maternelle. Cliquez sur la grille pour l’agrandir.

Cette grille d’observation n’est pas un test, on ne s’attend pas à ce qu’un enfant maitrise tous les éléments de la liste, surtout pour les enfants dont le 5e anniversaire est à la fin de l’été. Les observations servent plutôt à orienter, s’il y a lieu, vers certaines les activités de stimulation.

Le site web «Bienvenue à la maternelle» offre plusieurs conseils et idées aux parents sous l’onglet «Ressources d’apprentissage préscolaire».

Pour connaître les dates des séances d’orientation, veuillez communiquer avec vos écoles respectives, consultez le site Web de la CSLF, pour accéder aux informations de contacts.

par adaptationcslf

La communication masquée

La rentrée scolaire arrive à grands pas. D’après les recherches, la distance physique et le lavage de mains sont des facteurs importants pour se garder en sécurité.

En situation d’apprentissage, surtout lorsque l’élève travaille individuellement avec un adulte, la modélisation requiert un rapprochement physique. Le masque est alors utilisé pour réduire les risques.

Voici des conseils d’orthophonistes pour faciliter la communication masquée.

par adaptationcslf

L’été s’en vient!

Nos orthophonistes vous offrent une série d’activités pour développer le langage sur le thème de l’été.

Cliquez sur l’image pour accéder aux activités et amusez-vous bien!

par adaptationcslf

Ce que nous pouvons et ne pouvons pas contrôler

 

Image par Jan Vašek de Pixabay

Bien que nous soyons en phase 3 du déconfinement à l’Île-du-Prince-Édouard, il est fort possible que nous vivions encore des frustrations, du stress ou de l’anxiété face à cette pandémie qui nous affecte toutes et tous. En particulier ceux et celles qui travaillent de la maison et doivent jongler avec la garde de jeunes enfants et l’apprentissage à distance des plus grands.

 

Un article trouvé sur le «Autism Awareness Center» nous donne de bonnes suggestions de ce que nous pouvons faire pour nous aider à nous sentir mieux.

L’article débute par une liste de choses que nous pouvons et ne pouvons pas contrôler. Par exemple, nous ne pouvons contrôler les personnes qui ne respectent pas les règles mises en places, ni la façon dont les gens agissent et encore moins, combien de temps durera le virus et ce qui arrivera dans le futur.

Nous pouvons, par contre, contrôler certaines choses: notre propre attitude, faire de l’exercice, respecter les règles de distanciation sociales et autres recommandations, ou encore réduire notre consommation de nouvelles d’actualité et de médias sociaux.

Enfin, on nous propose sept choses à faire, afin de nous aider à nous sentir mieux:

Photo August de Richelieu, Pexels

        • Faire de l’exercice;
        • Voir l’éducation comme n’étant pas uniquement «académique» (on peut jardiner, cuisiner, faire la planification des repas en famille, construire quelque chose, écouter ou jouer de la musique);
        • Établir une routine adaptée à notre nouvelle réalité quotidienne;
        • Se donner de petits objectifs (faire une soupe, organiser un tiroir, ranger les vêtements d’hiver, etc.);
        • Faire quelque chose, juste pour nous (lire, méditer, s’entraîner, prendre un bain relaxant, suivre un cours en ligne) ;
        • Réfléchir à nos progrès : nous sommes en phase de déconfinement, la vie reprend son court, peu à peu;
        • Être indulgent avec vous-même : c’est normal de se sentir fatigué et stressé en ce moment, c’est normal d’être parfois moins patient envers notre famille..

Gardons un esprit positif et essayons de ne pas nous inquiéter de ce que nous ne pouvons contrôler!

Pour lire l’article original : What we can and can’t control – Managing feelings during COVID-19 

par adaptationcslf

PRISE DU CRAYON: comment aider mon enfant?

La prise du crayon adéquate est importante, puisque selon Josiane Caron Santha, ergothérapeute,  une prise incorrecte pourrait avoir un impact important sur la calligraphie, la vitesse d’écriture ou le confort pendant l’acte d’écriture (l’enfant pourra se plaindre de douleur ou de fatigue).

Habituellement, la prise du crayon se développe de façon naturelle, elle n’a donc pas besoin d’être enseignée.  Toutefois, vers l’âge de 4 ou 5 ans, lorsque l’enfant s’intéresse à l’écriture de lettres, on peut le guider vers une prise adéquate, afin d’éviter que les mauvaises habitudes de préhension deviennent trop «ancrées» et donc difficiles à corriger. 

Des ressources en texte et en images :

Vous pouvez apprendre sur le développement de la prise du crayon en trois étapes de l’ergothérapeute Josiane Caron Santha dans l’article : «La prise du crayon pour les nuls». 

Suite à une question d’une lectrice, elle a aussi signé l’article intitulé «La prise du crayon en images».

L’ergothérapie de la maison à l’école nous offre un article similaire qui explique bien la fonction de la prise du crayon: «Prise du crayon : révisons nos positions ».  Cet article offre aussi l’outil d’aide à l’évaluation de l’efficacité de la prise du crayon à télécharger gratuitement

De plus, on y recommande une série d’exercices pour améliorer la dextérité, le contrôle des muscles de l’épaule et du tronc, qui peuvent aider avec la prise du crayon.

Enfin, je vous propose un article en anglais «What if my child can’t use a “normal” pencil grasp?» offre d’autres photographies des différentes prises de crayons efficaces qui pourraient intéresser les parents anglophones de votre entourage.

 

Des ressources en vidéo : une histoire pour apprendre comment bien tenir le crayon. 

Visionnez cette capsule pour voir comment l’ergothérapeute Josiane Caron Santha s’y prend pour enseigner la prise du crayon à l’aide d’une histoire. Voyez aussi la même histoire, racontée à un enfant.

 

Merci à Anne-Marie Peters, ergothérapeure pour les écoles françaises de l’Île-du-Pronce-Édouard, pour sa généreuse collaboration.

par adaptationcslf